Mois de l’histoire des Noirs | Mariam Coulibaly, ou l’art de rassembler les femmes au-delà des cultures grâce à l’entrepreneuriat.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

La Chambre de commerce de l’Est de Montréal (CCEM) a souhaité s’entretenir avec Madame Mariam Coulibaly, fondatrice de Startop, un centre d’accompagnement en entrepreneuriat et en leadership féminin. Nous avons recueilli les réflexions et les aspirations de cette figure de référence du milieu entrepreneurial montréalais à l’occasion du Mois de l’Histoire des Noirs.

 

CCEM : Pourquoi avez-vous décidé de promouvoir l’entrepreneuriat féminin?

MC : J’ai décidé de promouvoir l’entrepreneuriat féminin parce que je crois au potentiel des femmes. En effet, les femmes ont énormément de ressources en elles et leurs intérêts se portent souvent vers le bien commun. Nous avons donc besoin que les femmes entreprennent pour bonifier notre société!

CCEM : Parlez-nous de la manière dont votre entreprise souligne le Mois de l’Histoire des Noirs et pour quelle raison trouvez-vous qu’il est important de le faire?

MC : Le mois de l’Histoire des Noirs est l’occasion pour nous de collaborer avec d’autres acteurs du milieu pour organiser des activités spécifiques telles que : des conférences, des portraits, des discussions ou des articles. Mais c’est aussi l’occasion pour nous de faire notre stock annuel de timbres avec des personnalités noires pour véhiculer cette histoire tout au long de l’année!
C’est important de souligner le Mois de l’histoire des Noirs pour pour ne pas oublier ce qui a été fait et pour continuer à avoir cette représentativité qui impact notre milieu. 

CCEM : Quel.le.s sont les entrepreneur.e.s  Québécois.e.s  afro-descendant.e.s qui vous ont inspiré et pourquoi?

MC : J’ai le privilège de voir au quotidien des entrepreneures d’impact mais pour n’en citer qu’une qui me vient tout de suite à l’esprit c’est Dorothy Rhau pour avoir initié le premier Salon International de la Femme Noire et pour nous alimenter fréquemment avec des modèles de femmes noires inspirantes.

CCEM : Avec l’expérience que vous avez accumulée aujourd’hui en affaires, et dans l’accompagnement, quel conseil donneriez-vous à la personne que vous étiez il y a 15 ans? Aux jeunes générations?

MC : Aux jeunes générations, je dirai : la jeunesse ne doit pas être un prétexte pour nous empêcher d’entreprendre. Nul besoin d’être grand pour faire de grandes choses. Ce que mes mains bâtissent aujourd’hui sera la demeure de mes lendemains. Avec tendresse, MC.

 

Mariam Coulibaly  Fondatrice | Startop

 

Sur le même sujet

Sujets à la une

Autres actualités

Profitez d’une plus grande visibilité

en publiant VOS articles sur le site de la CCEM!