Réaction de la Chambre de commerce de l’Est de Montréal au budget fédéral 2024

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Montréal, le 17 avril 2024 – La Chambre de commerce de l’Est de Montréal (CCEM) accueille favorablement plusieurs mesures du budget fédéral 2024 présenté par la vice-première ministre et ministre des Finances, Chrystia Freeland, visant à relever les défis d’habitation, d’innovation, de formation et de transition énergétique, mais souligne que le succès de plusieurs de ces mesures nécessitera une approche concertée et une cohérence d’action avec le gouvernement du Québec et la Ville de Montréal. De plus, la Chambre s’inquiète de ne pas voir de plan pour un éventuel retour à l’équilibre budgétaire.

Éviter que les questions de compétences ne freinent la livraison de résultats concrets

« Nous invitons le gouvernement fédéral à rapidement s’entendre avec le gouvernement du Québec et les municipalités afin d’éviter que les questions de compétences ne freinent la mise en œuvre de plusieurs initiatives essentielles contenues dans le budget, notamment au niveau du logement et de l’immigration. Le gouvernement fédéral devra également s’assurer que les différents programmes prévus au budget répondent à la réalité “terrain” de la ville de Montréal et que ces programmes soient arrimés aux programmes provinciaux et municipaux. La livraison de résultats concrets doit primer sur les querelles entre les différents paliers et une approche concertée est essentielle. », a déclaré Jean-Denis Charest, président-directeur général de la Chambre de commerce de l’Est de Montréal.

Le logement 

« La Chambre salue les mesures proposées par le gouvernement fédéral pour accélérer la création de logements ainsi que la création du nouveau Fonds canadien pour les infrastructures liées au logement. Nous souhaitons que l’est de Montréal obtienne sa juste part des investissements, considérant la pénurie qui sévit particulièrement sur son territoire et le potentiel de construction et de densification en lien avec les projets de transports collectifs à venir. », a ajouté M. Charest.

Des mesures pour soutenir l’innovation et la productivité des entreprises

« La CCEM reconnait les efforts du gouvernement fédéral pour favoriser l’innovation, la recherche et pour soutenir la productivité des PME, avec des investissements de près de 7 G$ annoncés notamment pour la formation de la main-d’œuvre, la transformation numérique et l’adoption de l’intelligence artificielle. Toutefois, nous sommes préoccupés par le faible taux d’investissements privés au pays depuis plusieurs années et nous surveillerons l’impact de la hausse d’imposition du gain en capital des entreprises qui est de nature à décourager ces investissements cruciaux pour la compétitivité de notre économie. », explique Jean-Denis Charest.

Renforcer le soutien fédéral pour le développement de projets carboneutres dans l’est de Montréal

« La Chambre accueille positivement les incitatifs du budget fédéral destinés à stimuler la recherche, le développement et la production d’énergies renouvelables ainsi que les mesures incitatives dans le secteur des technologies propres. Ces dispositions représentent des opportunités pour l’est de Montréal. Avec nos grands terrains stratégiques encore disponibles, notre région est idéalement positionnée pour attirer et développer des projets carboneutres. Nous invitons le gouvernement fédéral à miser sur notre territoire dans sa stratégie d’attraction de projets innovants et à être activement présent pour soutenir le développement régional. », a indiqué M. Charest

Pour une plus grande stabilité de la chaine logistique 

« La Chambre souligne la décision du gouvernement fédéral de poursuivre l’étude sur la réduction des conflits de travail et la sécurisation des chaines d’approvisionnement. La deuxième phase de l’étude n’est cependant qu’une étape et le gouvernement fédéral devra prendre ses responsabilités afin d’établir un cadre législatif de relations de travail qui garantira la stabilité à long terme de notre chaîne logistique, en plus d’agir sans délai, à court terme, par rapport à la situation qui pourrait se développer au Port de Montréal. Il s’agit d’une question de sécurité nationale qui affecte l’ensemble de l’économie du pays », a insisté Jean-Denis Charest.

La Chambre offre sa pleine collaboration pour travailler à des solutions concrètes et adaptées pour permettre à notre région de surmonter les défis actuels et pour que l’est de Montréal et ses entreprises puissent jouer un rôle central au développement de notre pays.

-30-

Renseignements :

Rami Ben Rejeb

Coordonnateur aux communications et relations médias

Chambre de commerce de l’Est de Montréal

rbenrejeb@ccemontreal.ca – 514-354-5378, poste 221

À propos de la Chambre

La Chambre de commerce de l’Est de Montréal (CCEM) a pour mission de catalyser, représenter et accompagner son réseau afin de propulser l’est de Montréal et ses 1 250 membres et des 32 000 entreprises situées à l’est du boulevard St-Laurent vers une prospérité durable. Couvrant un territoire composé de 850 000 habitants et de 400 000 emplois, la Chambre représente un milieu économique diversifié disposant d’opportunités de croissance importantes.

Sur le même sujet

Sujets à la une

Autres actualités

Profitez d’une plus grande visibilité

en publiant VOS articles sur le site de la CCEM!